ADOPTER UNE ALIMENTATION HEALTHY

Pour une bonne hygiène de vie, l’alimentation a un rôle primordial. Mais malheureusement, il n’est pas toujours facile d’avoir une alimentation « healthy » (saine, équilibrée) au quotidien. Nous pouvons vous donner quelques idées faciles à intégrer dans votre vie de tous les jours et qui vous permettront d’y parvenir.

 

 

 


 

 

  • Evitez les farines blanches et les céréales raffinées, remplacez-les par des céréales complètes : farines de blé ou seigle complet, pain, riz, pâtes à base de farine intégrale qui sont intéressantes d’un point de vue nutritionnel. Vous pouvez aussi faire vous-même votre pâte brisée ou pâte à pizza !

  • Variez les sources de matières grasses pour profiter des vertus de chacune : beurre sur les tartines, huile d’olive dans vos poêlées de légumes, huile de colza dans la vinaigrette, des amandes ou des noix en collation.

  • Buvez beaucoup tout au long de la journée : thé, infusion café léger, eau plate ou pétillante, ayez toujours une bouteille ou une tasse à votre portée pour rester bien hydraté(e).

 

 

 


 

 

  • Oubliez le sucre et débusquez les sucres cachés (charcuteries, plats préparés, pizzas, crèmes desserts, sodas, biscuits et bien d’autres !). Evitez les produits à l’aspartame, mettez plutôt une cuillère de miel ou un fruit frais dans votre yaourt nature.

  • Décoder correctement les étiquettes alimentaires et la règle est simple : Plus la liste d’ingrédients est courte, mieux c’est ! Si cette dernière est trop longue, cela indique bien souvent que le produit que vous vous apprêtez à acheter est rempli d’additifs. Surveillez également l’ordre des ingrédients. Ces derniers sont classés en ordre décroissant en quantité, du plus au moins abondant.

  • Alternez les sources de protéines animales et végétales : certaines protéines sont d’origine animale (viandes, poissons, œufs et produits laitiers) et d’autres sont d’origine végétale (graines, noix, légumineuses et produits céréaliers à grains entiers). Ces dernières sont particulièrement intéressantes, puisqu’elles sont exemptes de gras saturés et n’ont aucune incidence néfaste sur le système cardiovasculaire. De plus, elles contiennent des fibres et plusieurs vitamines et minéraux.

  Astuce : Au moment de choisir vos protéines animales, favorisez les viandes maigres  (viandes sauvages, dinde, poulet, veau, cheval, etc.). Pour les amateurs de bœuf, agneau, porc et lapin, privilégiez les coupes maigres. Quant aux protéines végétales,        vous n’avez qu’à varier celles que vous consommez au quotidien pour bénéficier d’un apport complet en protéines.

 

  • Ajoutez des graines moulues (lin, chia, tournesol, citrouille, etc.) à vos recettes préférées (smoothies, muffins, biscuits, boules d’énergie, salades, vinaigrettes, etc.).

 


 


 

 

 

  • Associez des légumes crus ou cuits à chacun de vos repas, ils donnent de la couleur, sont riches en fibres et nutriments et sont aussi très rassasiants.

  • Croquez les fruits plutôt que de les boire : ils seront plus rassasiants et leurs sucres assimilés plus lentement. Préférez les fruits de saison, car ils sont à meilleur prix, à maturité et adaptés à nos besoins du moment.

  • Achetez de la « vraie » nourriture et cuisinez ! Les produits frais sous leur forme naturelle sont moins chers et permettent d’éviter tous les additifs alimentaires (colorants, conservateurs) le sel et les graisses et sucres ajoutés. Evitez donc les produits transformés.

  • Pratiquez le « Batch Coocking », ce nouveau mode d’organisation de vos repas : le principe est simple : Préparez le week-end et assemblez la semaine ! En 2 ou 3 heures, vous préparez la base de vos repas de la semaine, par exemple : vous gardez au réfrigérateur des aliments de base cuits (riz, pâtes, légumes, œufs durs) conservés dans des boites alimentaires, puis vous les agrémentez en semaine ou encore une soupe de légumes maison que vous aurez juste à décongeler le jour de votre choix.

Cela vous permettra de préparer des lunch box pour vos repas du midi et cela vous évitera de commander une pizza ou un autre fast-food les soirs de flemme !

 

 


 

  • Mangez des collations équilibrées entre les repas : elles permettent de contrer les baisses d’énergie, d’avoir un meilleur contrôle de la glycémie, d’éviter d’être affamé aux repas (et de manger une double portion), de contrôler les envies de fringales et d’intégrer à son alimentation des éléments nutritifs parfois absents des repas pris sur le pouce. L’idéal ? 1 fruit ou 1 légume, accompagné d’une protéine (humus, noix, fromage, etc.).

  • Prenez le temps de manger et de reconnaître les signaux de faim. La mastication est très importante pour que les nutriments soient ingérés à leur pleine capacité. Chaque repas devrait durer au minimum 20 minutes, le temps au cerveau de recevoir l’information d’un sentiment de satiété… et de plaisir !

 

 

C’est à vous de jouer ! Commencer à modifier ses habitudes alimentaires pour un mode plus sain est déjà une belle victoire! L’activité physique sera évidemment un très bon complément et contribuera à vous garder en forme.