Être à l'écoute de son corps

 

« Le trop est l’ennemi du bien. » À rechercher constamment la performance ou à vouloir accélérer une perte de poids ou une prise de masse, on peut s’y perdre. Il faut savoir écouter son corps. Mode d’emploi.

 

QUAND RALENTIR ?

1. VOULOIR TROP EN FAIRE QUAND ON COMMENCE

Quand on a pris la décision de se reprendre en main, on veut faire les choses bien, parfois trop bien. Et on pense à tort qu’il ne faut jamais ralentir, que c’est une perte de temps, que cela va nous éloigner de nos objectifs. C’est excellent d’être motivé mais il faut savoir écouter son corps, lui laisser du repos sans culpabiliser pour continuer de progresser par la suite.

CONSEILS : Sachez que les « vraies » courbatures viennent le surlendemain. Pensez donc à varier vos entraînements et à espacer vos séances dans la semaine : 3 séances pour commencer, c’est très bien.

 

2. SPORTIFS AGUERRIS ET SURENTRAÎNEMENT

Les habitués ne sont pas à l’abri, bien au contraire. Il peut être facile de tomber dans le piège de vouloir faire toujours plus. Cela part d’un bon sentiment mais le corps a ses limites. Les connaissez-vous ?

CONSEILS : Sachez vous remettre en question. Il est conseillé de varier ses entraînements toutes les 4 à 6 semaines afin de rester dans une optique constante d’évolution. L’occasion idéale d’être totalement à l’écoute de votre corps et de modifier positions et exercices douloureux.

 

3. QUAND IL FAUT RALENTIR : LES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS

Le corps envoie des signaux quand on le pousse au-delà de ses limites. Douleurs musculaires, fatigue, blessures… N’attendez pas d’en arriver là pour ralentir. Il vaut mieux prévenir que guérir.

CONSEILS : Il y a différents types de repos. Ne les négligez pas.

• Le repos entre les séries est primordial quand on fait de gros efforts ou que l’on est débutant. Laissez-vous le temps de reprendre votre souffle (de 30 secondes à 2 minutes).

• Le repos entre les séances est vital pour une bonne récupération musculaire. N’entraînez pas les mêmes muscles tous les jours, mais alternez les groupes musculaires ou laissez un jour de repos entre vos entraînements.

• Enfin, le sommeil est fondamental

 

GÉRER LES BOBOS

Une blessure ? Avant d’imaginer que le sport, c’est fini pour vous, identifiez la blessure, consultez votre médecin et appliquez ces quelques conseils pleins de bon sens !

 

1. EN CAS DE TENDINITE

Comment soulager la douleur ? Le repos est un des traitements les plus efficaces pour soulager une tendinite. Appliquer du froid permet de calmer la douleur et d’atténuer l’inflammation.

 

Comment s’entraîner ? Si c’est une tendinite à l’épaule, rien ne vous empêche d’entraîner vos jambes/ fessiers au poids de corps. Si c’est une tendinite au genou ou au tendon d’Achille, vous pouvez entraîner le haut de votre corps en restant en position assise.

 

- Ne faites pas d’hyper extensions lors de vos entraînements.

- Étirez-vous en fin de séance. Vous diminuerez le risque de blessures des tendons et des insertions musculaires.

 

2.EN CAS DE COURBATURES

Comment soulager la douleur ?

- Bougez : les courbatures disparaissent plus rapidement lorsque vos muscles sont en mouvement.

- Un bain chaud et un massage léger détendent les muscles et soulagent les douleurs.

 

Comment s’entraîner ?

- Adaptez votre entraînement selon la douleur.

- Buvez suffisamment.

- Étirez-vous doucement en fin de séance.

 

 

3. EN CAS DE CRAMPES

Comment la soulager ?
- Utilisez une bombe de froid : soulagement instantané.
- Étirez-vous : l’étirement du muscle lève le spasme musculaire et soulage la douleur en s’opposant à la contracture.

Buvez ! Ne pas vous hydrater correctement peut être un vrai désastre. En cas de déshydratation, vous augmentez le risque de souffrir de crampes.

 

4. EN CAS DE MAUX DE DOS

Comment soulager (etprévenir !) une sciatique ?
- Appliquez de la chaleur.
- Prenez un bain chaud.

- Étirez le muscle pyramidal :
1.Couché sur le dos, jambes pliées, pieds à plat sur le sol
2.Amenez le pied droit sur le genou gauche
3.Passez les mains sous le genou gauche et tirez vers la poitrine 
4. maintenez 30 secondes de chaque côté.

 

Comment soigner une lombalgie ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, le repos est néfaste en cas de lombalgie. Inactivité = faiblesses et raideurs = nouvelle lombalgie. C’est un cercle vicieux. Pensez à renforcer les muscles profonds avec le gainage lombaire !


Notice: Undefined index: layout in /var/web/fitlane/htdocs/site/templates/defaut/front/tpl_layout.php on line 40