Les endorphines et leurs effets : comment les booster ?

L’effort sportif procure un bien-être personnel qui s’explique facilement par un phénomène naturel. Son nom : les endorphines. Le corps en stimule une multitude qui procure des sensations euphorisantes. mais il n’y a pas que le sport qui permet de les sécréter. Explications.

 

1. LES ENDORPHINES : COMMENT ÇA MARCHE ?

« Les endorphines, c’est ma drogue. » Cette phrase, vous avez sûrement dû l’entendre ou la prononcer lors d’une discussion autour de la course à pied. Elle est, à coup sûr, source de vérité ! Produites naturellement par le corps, les endorphines possèdent, en effet, une structure moléculaire proche de celle des opiacées (présentes à forte dose dans l’héroïne ou l’opium). Lorsqu’elles agissent sur le système nerveux et dans l’organisme, elles permettent de tenir face à l’effort et de ressentir un plaisir intense proche de l’euphorie. Cette sécrétion agréable a l’avantage de se prolonger jusqu’à une heure après l’arrêt de l’effort.

D’où cet attachement fort aux endorphines qui portent le surnom d’“hormone du plaisir sportif”. Dernière précision : durant l’effort, le corps stimule également de la dopamine, qui procure une sensation de plaisir en agissant sur la fatigue.

 

2. QUEL SPORT POUR LES STIMULER ?

Bien évidemment, la course à pied, et les sports d’endurance en général sont les leviers les plus productifs. Les effets se font ressentir après 30 minutes d’effort en moyenne (variable selon les capacités respiratoires de chacun) et le taux d’endorphines peut être multiplié par cinq par rapport à celui au repos. En hiver, privilégiez le ski de fond ou les raquettes ; en salle, le rameur ou le tapis de course. Les sports collectifs sont également de bons moyens de les sécréter.

 

 

3. Y A-T-IL D’AUTRES MOYENS ?

Bien sûr ! Et parfaitement complémentaires de la pratique sportive. Tout d’abord, une bonne alimentation joue un rôle primordial si l’on veut augmenter son taux d’endorphines. Certains fruits sont à privilégier : les fraises, les oranges ou les raisins pour leur richesse en vitamine C, ou encore les bananes, riches en potassium qui aide à renforcer le système nerveux et les récepteurs. Autre aliment qui fonctionne très bien : le chocolat noir. Pourquoi ? Parce qu’il contient de l’anandamide, un neurotransmetteur de la même famille que le cannabis, et qu’il représente à lui seul une source de plaisir. Enfin, mettez-vous au piment !

Les différentes familles de piment contiennent de la capsaïcine qui libère les endorphines. Après un premier effet désagréable, il stimule le plaisir.

 

LA RELAXATION

Pour lutter efficacement contre le stress et les angoisses, les endorphines ont un rôle important à jouer. Elles peuvent se libérer si l’on privilégie les exercices de relaxation. Un exemple : le yoga. En adoptant certaines postures et en faisant des étirements (en compagnie, si possible, d’un professeur), la pratique permet de faire fusionner le corps et l’esprit. Avant ou après une journée de travail, le yoga améliore votre respiration et votre souffle, mais également votre concentration. Un vrai bol de sérénité !

 

 

LE RIRE…

En 2011, le magazine de l’Académie des sciences britannique, Proceedings of The Royal Society B., a dévoilé une étude montrant que le rire soignait la douleur. Par quel moyen ? En produisant des endorphines ! Après plusieurs tests sur des patients, il se dégage la tendance suivante :

15 minutes de rire intense permettent de diminuer de 10 % la douleur. Pour provoquer des éclats de rire, il vaut mieux être en communauté (ou devant des programmes comiques, par exemple). Il existe d’ailleurs des thérapies du rire – la “rigologie” – offrant la possibilité de pleinement s’épanouir.

 

15 MINUTES DE RIRE INTENSE PERMETTENT DE DIMINUER DE 10 % LA DOULEUR CHEZ LES PATIENTS

 

… ET L’AMOUR !

Enfin, le dernier levier producteur d’endorphines qui fonctionne naturellement s’appelle… l’amour. En effet, la pratique sexuelle décuple les endorphines, notamment au moment de l’orgasme. Le plaisir partagé, la sensation de bien-être, le sourire au bout des lèvres : le dicton “faites l’amour, pas la guerre” est bien une promesse de bonheur intense !

 

Vous y pensiez depuis un moment ?
Passez à l’action et rejoignez la famille Fitlane