Un mental de vainqueur avec la programmation neuro-linguistique

Sous un nom un peu complexe, la programmation neurolinguistique se présente comme un outil mental très abordable pour développer motivation, concentration ou encore confiance en soi. Coup de projecteur sur cette thérapie utile au sportif avec catherine guillaume, maître praticien en PNL.

 

1. QU’EST-CE QUE LA PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE ?

Axée sur la communication et la thérapie brève, la PNL développe des comportements de réussite basés sur la modélisation et l’excellence. Elle permet à la personne de se fixer un objectif précis en se créant des images mentales et des croyances positives. Une sorte de boîte à outils dans laquelle on vient piocher pour augmenter son potentiel.

 

2. EN QUOI PEUT-ELLE ÊTRE UTILE POUR LES SPORTIFS ?

 

Elle permet d’atteindre des parties de notre inconscient pour avoir une influence sur notre manière d’agir.

Concrètement, elle influe sur la motivation, la concentration, la confiance en soi ou la gestion du stress du sportif et rend plus facile l’apprentissage et la maîtrise d’un geste technique court et précis. Autre avantage, la disparition d’images parasites néfastes à la performance ou à la progression comme le souvenir d’une chute, d’une défaite qui provoquent des blocages, des peurs, de la colère ou du découragement. Rien de cela n’est en fait figé : le cerveau est un ordinateur sous contrôle dominé par des programmes que nous nous créons nous-mêmes.

 

3. EXISTE-T-IL D’AUTRES TECHNIQUES THÉRAPEUTIQUES SIMILAIRES ?

 

Pour encore plus d’efficacité, la PNL peut être couplée à l’hypnose ericksonienne qui permet d’acquérir encore plus de sérénité tout en gardant le contrôle sur ses pensées. Enfin, depuis quelques mois en cabinet, on utilise aussi la thérapie par réalité virtuelle.

La personne est équipée d’un casque de réalité virtuelle sur les yeux pour se retrouver dans un environnement 3D et à 360° qu’il va apprendre à maîtriser. Cette technique très innovante est utilisée pour l’instant pour soigner phobies, angoisses et addictions mais elle pourrait à moyen terme s’adresser à des problématiques plus spécifiques auxquelles sont confrontées les sportifs.

 

 

CATHERINE GUILLAUME, PSYCHOTHÉRAPEUTE,
MAÎTRE PRATICIEN EN PNL ET EN HYPNOSE ERICKSONIENNE

 

Deux cabinets :

l’un au Centre d’ostéopathie ATMAN à Sophia-Antipolis et l’autre à Antibes

Tél. 06 58 26 26 56

 

Vous souhaitez obtenir plus de conseils ?
Découvrez tous nos conseils sur la nutrition, le bien-être et l'entrainement