Nos conseils nutritionnels à adopter tout au long de la semaine

Quels sont les conseils les plus efficaces pour se refaire une santé et un corps de rêve en un rien de temps ? On fait attention aux produits qu’on achète et on mange sainement toute la semaine ! Suivez le guide…

 

1. MÉFIEZ-VOUS DES GLUCIDES !

Fuyez les produits très riches en sucres purs ! L’organisme va transformer le trop-plein… en gras.

Préférez donc les autres glucides, dits « sucres lents », qu’on trouve dans les féculents, essentiels pour nourrir les muscles et le cerveau et pour favoriser l’assimilation des protéines.

 

ON MANGE : DES PÂTES ET DU RIZ COMPLET, DU QUINOA, DE L’AVOINE, DES POMMES DE TERRE, DES PATATES DOUCES, DU MAÏS, DES LENTILLES…

ON ÉVITE : LE PAIN BLANC ET INDUSTRIEL, LES VIENNOISERIES, LES SUCRERIES, LE CHOCOLAT AUTRE QUE NOIR… 

 

2. FUYEZ LES ADDITIFS !

Conservateurs, édulcorants, exhausteurs de goût… Il existe aujourd’hui plus de 300 additifs alimentaires. Si certains sont inoffensifs, la toxicité d’autres n’est plus à démontrer, comme le nitrate de potassium (E252), très courant dans les viandes transformées comme produits cancérogènes…

 

ON MANGE : DES PRODUITS NON TRANSFORMÉS, FRUITS, VIANDES DE BOUCHER.

ON ÉVITE : LES PRODUITS TRANSFORMÉS EN TROP GRANDE QUANTITÉ COMME LA CHARCUTERIE, LES PLATS PRÉPARÉS, LES BOISSONS SUCRÉES…

 

 

3. CHERCHEZ LES PROTÉINES !

Il est donc important de leur réserver une part importante de votre alimentation ! Pour être efficaces, elles doivent provenir de sources différentes, car c’est ainsi que notre corps trouvera tous les acides aminés dont il a besoin.

 

ON MANGE : DES OEUFS, DU POISSON, DE LA VOLAILLE, DU SOJA, DES LÉGUMINEUSES…

ON ÉVITE : LES CHARCUTERIES RICHES EN PROTÉINES MAIS AUSSI EN GRAISSES ET EN ADDITIFS, LES VIANDES TROP GRILLÉES QUI DÉVELOPPENT UNE TOXICITÉ CANCÉROGÈNE.

 

 

4. ÉQUILIBREZ LES LIPIDES !

On se méfie tous des « matières grasses ». À juste titre ? Pas toujours.

Tous les lipides ne se valent pas, certains contribuent au fonctionnement du corps humain et sont indispensables dans une alimentation équilibrée. Préférez les graisses dites « insaturées ». Mais attention ! En matière de lipides, la clé réside dans l’équilibre : les acides gras « s’additionnent », et on recherche une quantité équivalente entre chacun d’entre eux (oméga 3, 6 et 9) !

 

ON MANGE : DES HUILES VÉGÉTALES DE PREMIÈRE PRESSION À FROID, DU POISSON, DES AMANDES…

ON ÉVITE : DE FAIRE CUIRE DES HUILES D’ASSAISONNEMENT OU DU BEURRE.

 

 

BON À SAVOIR :
LES HUILES À AVOIR CHEZ SOI

 

L’HUILE D’OLIVE

Elle augmente le « bon » cholestérol, protège des maladies cardio-vasculaires et supporte les hautes températures, elle est donc idéale en assaisonnement comme en cuisson.

 

L’HUILE DE NOIX

Sa composition exceptionnelle, ses 12 % d’oméga 3 et sa saveur inimitable en font une huile de premier choix, qui ne supporte pas les hautes températures, donc à utiliser exclusivement en assaisonnement.

 

L’HUILE DE COCO

Pour la cuisson à température élevée comme les fritures, il s’agit d’une huile riche en acides gras utiles dans la prévention des cancers et de la maladie d’Alzheimer.

 

 

Prolongez le bien-être en profitant
d'1 ESSAI OFFERT
pour découvrir nos salles de sport !